• Institut National de la Recherche Biomédicale
  • info@inrb.net

Laboratoire de

Pathologie

Etudes et formations

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Sous la supervision du Professeur Placide Mbala, chef du Département d’Epidémiologie à l’INRB, un groupe des jeunes chercheurs Congolais participent depuis le mois de mai à une formation sur les maladies émergentes et réémergentes. D’autres membres de ce département effectuent actuellement plusieurs travaux de recherche en rapport avec la vaccination, la surveillance environnementale et la surveillance de la dynamique des anticorps de la Covid-19.

Un groupe de jeunes chercheurs congolais, membres du Département d’Epidémiologie de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB), est en cours de formation sur les maladies émergentes et réémergentes à Kimpese et à Lubumbashi dans le cadre du partenariat entre l’INRB et l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (IMT)

Trois de ces chercheurs dont un biostatisticien, un data manager et un coordonnateur d’études ont bénéficié d’une bourse de l’IMT Anvers et séjournent actuellement en Belgique où ils sont en formation d’une année au centre de recherche clinique de l’IMT Anvers.

D’autres membres de ce département réalisent des travaux de recherche sur la surveillance de la dynamique des anticorps de la Covid-19 chez les prestataires de soins et les membres de leurs familles dans la ville province de Kinshasa.

Les sites choisis pour réaliser le 5ème round de cette étude sont les zones de santé de Limete, Lemba, Lingwala, Ndjili et Bandalungwa. Selon le Professeur Placide Mbala, chef du Département d’Epidémiologie à l’INRB, la prévalence chez les prestataires lors de précédents rounds varie entre 15 à 18%; les recherches sont en cours pour les membres de leurs ménages.

L’étude de Surveillance des eaux usées dans les hôpitaux qui ont pris en charge les personnes affectées par la covid-19 se poursuit dans la ville province de Kinshasa. La partie prospective de cette recherche a eu lieu dans les sites des hôpitaux des Cliniques Universitaires, Clinique Ngaliema et à l’Hôpital du Cinquantenaire du Congo.  

D’autre part, deux nouvelles études ont été mis en place, il s’agit d’une étude sur la Surveillance génomique du SARS CoV-2 avec comme objectif de suivre la distribution de différents variants de SARS CoV-2 chez les personnes atteintes de la Covid-19 en République Démocratique du Congo et d’une autre étude  appelée FIVAC pour évaluer les facteurs qui influencent la vaccination de routine et la vaccination contre les épidémies à Kinshasa, au Kongo Central, dans le kwilu et le kwango. Cette recherche a pour but de comparer ces facteurs dans deux provinces fortement et faiblement touchées par la pandémie à coronavirus en RDC.  Le Département d’épidémiologie est en attente des autorisations nécessaires pour les travaux de terrain.

 

L’INRB a été inauguré le 08 décembre 1984 par le Président François Mittérand et le Premier Commissaire d’Etat Kengo wa Dondo. Il est donc le fruit de la coopération franco-congolaise. Il est pour nous le symbole de durabilité d’un projet de coopération qui, après le départ des coopérants, connait un rayonnement national et international.

Contactez nous

  •  

    Av. De la Démocratie N°5345,
    (Ex Av. Des huileries), Kinshasa - Gombe.

  •  
     
  •  

    info@inrb.net

  •  

    Lundi - Vendredi   : 07:30 – 16:00
    Samedi                  : 07:30 – 12:00